par Jan Wolfe et David Shepardson
WASHINGTON (Reuters) – Facebook s’est défendu samedi contre les déclarations du président américain Joe Biden selon lesquelles le réseau social “tue des gens” en autorisant la diffusion de fausses informations sur les vaccins contre le coronavirus, affirmant que les faits racontent une histoire différente.
“Les données montrent que 85% des utilisateurs de Facebook aux Etats-Unis ont été ou veulent être vaccinés contre le COVID-19”, a déclaré Facebook sur son blog. “L’objectif du président Biden était que 70% des Américains soient vaccinés avant le 4 juillet.


Source link