ROME (Reuters) – Les investissements de l’équipementier chinois Huawei ne sont pas des transactions boursières régulières mais des “opérations prédatrices” que tous les pays devraient interdire, a déclaré vendredi le secrétaire d’État américain Mike Pompeo dans une interview à La Repubblica.
“Leurs investissements ne sont pas privés car ils sont subventionnés par l’État (chinois). De ce fait, ce ne sont pas des transactions commerciales transparentes, libres comme le sont beaucoup d’autres, mais des transactions réalisées au profit exclusif de l’appareil de sécurité (chinois)”, a affirmé le chef de la diplomatie américaine au quotidien italien, à l’issue d’une courte visite dans le pays.


Source link