LA HAVANE (Reuters) – Cuba a restreint depuis lundi l’accès aux réseaux sociaux et aux services de messagerie en ligne dont Facebook, Instagram, WhatsApp et Telegram, a rapporté mardi une firme de surveillance du trafic mondial sur internet, sur fond de vastes manifestations antigouvernementales sur l’île.
NetBlocks, firme basée à Londres, a indiqué sur son site internet que les plateformes étaient toujours partiellement hors service dans la journée à Cuba, vraisemblablement selon elle dans le but de “limiter” le flux d’informations sur l’île.
Aucun commentaire n’a été obtenu dans l’immédiat auprès du gouvernement.


Source link