À l’heure des réseaux sociaux, la manière dont “fake news” et autres théories du complot circulent, se partagent, apparaissent ou disparaissent est devenue un vaste champ d’étude.


Source link