DUBAI (Reuters) – Le chef de la défense civile iranienne a accusé samedi Israël et les Etats-Unis d’être les coupables probables de la cyberattaque ayant perturbé la distribution d’essence en Iran, précisant toutefois que l’enquête technique n’était pas encore terminée.
“Nous ne sommes pas encore en mesure de le démontrer techniquement, mais du point de vue des analyses, je crois que (l’attaque) a été commise par le régime sioniste, les Américains et leurs agents”, a dit Gholamreza Djalali, chef de la défense civile en charge de la cybercriminalité à la télévision d’Etat.
Par le passé, l’Iran s’est dit en état d’alerte maximum contre le risque de cyberattaques, précédemment imputées aux États-Unis et à Israël.


Source link