TOKYO (Reuters) – Le Japon craint que les projets américains visant à injecter des milliards de dollars dans la fabrication de puces pour contrer la Chine ne mettent fin à ce qu’il reste de l’industrie japonaise des semi-conducteurs autrefois dominante.
Après “trois décennies perdues”, selon le ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (METI), la part du pays dans la fabrication mondiale de puces est passée de la moitié à un dixième, le Japon ayant perdu des clients au profit de rivaux moins chers et n’ayant pas réussi à conserver son avance dans la production de pointe.
Alors que la Chine et les Etats-Unis, renforcent leurs investissements dans la fabrication de puces, les responsables japonais craignent que leur pays ne soit complètement évincé.


Source link