MOSCOU (Reuters) – Les autorités russes ont renforcé mercredi leur surveillance des activités sur internet en bloquant le site web du service de protection de la vie privée Tor, qu’elles accusent de permettre l’accès à des contenus illégaux.
Le service russe de supervision des communications, Roskomnadzor, a déclaré que le site web avait été interdit sur la base d’une décision de justice.
“Cette décision est motivée par la présence sur ce site d’informations permettant l’utilisation d’outils qui donnent accès à des contenus illicites”, a-t-il déclaré dans un communiqué.


Source link