par Elvira Pollina, Pamela Barbaglia et Valentina Za
MILAN (Reuters) – Telecom Italia (TIM) a annoncé dimanche que son conseil d’administration avait examiné une offre non contraignante de 12 milliards de dollars (10,8 milliards d’euros) du fonds américain KKR visant à privatiser l’opérateur télécoms.
L’offre de KKR représente une prime de 45,7% par rapport au cours de clôture de vendredi et intervient alors que l’administrateur délégué de TIM, Luigi Gubitosi, est bousculé, notamment par son premier actionnaire Vivendi, à la suite de deux avertissements sur résultats en trois mois.
Le conseil d’administration de TIM, présidé par Salvatore Rossi, s’est réuni pendant plusieurs heures dimanche après-midi et, dans une brève déclaration, n’a pas indiqué s’il allait soutenir l’offre, qualifié d'”amicale” par KKR.


Source link