PARIS (Reuters) – La justice française a ordonné mardi à Twitter de fournir des informations complètes sur ce que le réseau social américain met en oeuvre pour lutter contre les discours haineux, selon le jugement obtenu par Reuters.
Quatre associations françaises, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), J’accuse, SOS Racisme et SOS Homophobie, avaient assigné l’entreprise en référé en mai 2020 devant le tribunal judiciaire de Paris afin qu’elle réprime davantage les contenus haineux.
Twitter doit communiquer dans un délai de deux mois “tout document administratif, contractuel, technique, ou commercial relatif aux moyens matériels et humains mis en oeuvre (.


Source link