BERLIN (Reuters) – L’agence fédérale chargée de la cybersécurité en Allemagne, la BSI, a entrepris un examen technique d’un modèle de smartphone fabriqué par le chinois Xiaomi, a déclaré mercredi à Reuters un porte-parole du ministère de l’Intérieur.
Cette personne n’a pas précisé la nature de cet examen.
Le Centre national de sécurité informatique en Lituanie a affirmé ce mois-ci que le logiciel du téléphone Mi 10T 5G de Xiaomi disposait d’une fonction de censure désactivée dans l’Union européenne mais pouvant être déclenchée à distance à tout moment, notamment en cas d’apparition des mots “Tibet libre”, “indépendance de Taïwan” ou “mouvement démocratique”.


Source link